Articles tagués : mexique préhispanique

Le dimanche à San Isidro, c’est le jour du Temazcal!

Comme le dit la chanson (enfin presque!), le dimanche à San Isidro, c’est le jour du Temazcal!!!

Et alors du coup, j’ai pris plein de photos pour vous raconter l’histoire de ce rituel pré-hispanique que j’aime tellement.

Le Temazcal, c’est une espèce de sauna des temps anciens, sauf que c’est pas tout à fait ça non plus… En fait, le Temazcal, c’est ce que l’on appelle en anglais sweatlodge, ou tente de sudation (??? pas très sure de mon frañol sur le coup!).

C’est comme un igloo, en toile ou en pierres, dans lequel on met des pierres volcaniques chauffées au feu (et trèèèès très chaudes), sur lesquelles on verse de l’eau mélangée avec des plantes (romarin, eucalyptus, lavande ou autres). Dans la tradition préhispanique, le Temazcal représente le ventre de la Terre-Mère. On y rentre, et le rituel se fait dans l’obscurité complète.

Comme le sauna, le Temazcal a des vertus de purification de par la transpiration excessive qu’il provoque. En plus des vertus physiques de purification, le Temazcal est aussi utilisé pour ses vertus psychiques: il permet une guérison émotionnelle (par les chants et les cercles de parole), une fortification de l’esprit et du corps (de par la « mise à l’épreuve » due à la chaleur).

Le rituel de Temazcal se divise en plusieurs étapes:

  • le chant d’ouverture,
  • le rituel en lui même, à l’intérieur du Temazcal, qui se divise en 4 « portes » (je vous explique ça dans quelques minutes)
  • le chant de fermeture.

J’ai cherché dans le blog, et visiblement je ne vous l’avais jamais expliqué, mais dans la cosmovision pré-hispanique, tout se divise en 4 rumbos, 4 directions, comme les 4 points cardinaux. Selon la cosmovision, chaque rumbo a sa propre force et sa propre énergie. Son propre élément (eau, vent, terre, feu), sa propre couleur (noir, blanc, jaune ou bleu, et rouge), sa propre divinité préhispanique, ses propres caractéristiques en termes de caractère, vertus, etc… D’où la division du rituel en 4 portes.

20181125_110653

La structure du Temazcal


Le trou que vous voyez au centre du Temazcal, c’est l’endroit où on met les pierres une fois chauffées. Nous, on s’assiéra tout autour 🙂

Ce que je trouve chouette à ce Temazcal, c’est qu’on met tous la main à la pâte…

On compte les pierres…

On chauffe 52 pierres pour le Temazcal, qui seront divisées durant les 4 portes (13 pierres par porte, 52 étant le « chiffre clé » du cycle solaire).
20181125_112203_hdr

On (enfin, ils…) coupent le bois…

20181125_110834

On prépare le feu et on accomode les pierres dessus…

En moyenne, on chauffe les pierres deux heures…

Pendant ce temps, on prépare l’eau avec les plantes dedans…

Les pierres chauffent et pendant ce temps, ça papote… 🙂

L’étape finale… on met la cape!

Avant d’entrer dans le temazcal, on salue les 4 rumbos avec ce chant:

Hermano del Oriente te invito al Temazcal, 

Honrando al Gran Creador en cada oración 

(Frère de l’Est je t’invite au Temazcal, honorant le Grand Créateur dans chaque prière)

Hermano del Sur te invito al Temazcal, 

Honrando a la Familia en cada oración 
(Frère du Sud je t’invite au Temazcal, honorant la Famille dans chaque prière)

Hermano del Poniente te invito al Temazcal, 

Honrando a los Amigos en cada oración 

(Frère de l’Ouest je t’invite au Temazcal, honorant les Amis dans chaque prière)

Hermano del Norte te invito al Temazcal, 

Honrando a mi Alma en cada oración 

(Frère du Nord je t’invite au Temazcal, honorant mon Âme dans chaque prière)

Hermano Universo te invito al Temazcal,

Honrando a la Creación en cada oración

(Frère Univers je t’invite au Temazcal, honorant la Création dans chaque prière)

Madrecita Tierra te invito al Temazcal,

Honrando a la Vida en cada oración

(Terre Mère je t’invite au Temazcal, honorant la Vie dans chaque prière)

Abuelito Fuego te invito al Temazcal,

Honrando tu trabajo en cada oración

(Ancètre Feu je t’invite au Temazcal, honorant ton travail dans chaque prière)

Ensuite, on entre chacun notre tour dans le Temazcal, on s’installe en cercle, on met les 13 premières pierres, on referme la bâche, et c’est parti! 

Durant la première porte, on travaille la partie du Divin, de Dieu, ou peu importe son nom, avec des chants. Chaque porte dure environ, hmmm… vingt minutes je dirais, bien qu’on perd complètement la notion du temps. Pendant les chants, ou les temps de silence, la personne qui dirige le Temazcal verse l’eau sur les pierres. On ouvre ensuite la porte (on lève la bâche à l’entrée), on met 13 autres pierres, on referme, et commence la deuxième porte, durant laquelle on travaille sur la Famille. Troisième porte, 13 autres pierres, les amis et le couple, quatrième porte, les 13 pierres restantes, et on travaille notre Être intérieur.

Fin du Temazcal, le repos du guerrier 🙂

Quand le Temazcal finit, on sort un par un et on se donne un grand abrazo (on se prend dans les bras), puis on chante le chant de clôture (le même, sauf qu’au lieu de dire Te invito al Temazcal, on dit Terminò el Temazcal – le Temazcal est terminé).

Après ça, on est bons pour faire un grooooooos dodo!!!

Sauf qu’en fait, après ce Temazcal (qui est le Temazcal Familial, ouvert à tous, petits et grands, ce qui le rend super convivial), on reste faire le Temazcal de Guerreros (Temazcal des Guerriers), qui fait partie de la préparation à la Recherche de Vision (Vision Quest en anglais), ce qui fera l’objet d’un autre post. La différence entre ces deux Temazcal, c’est que dans celui de Guerreros, on met les 52 pierres dès le début (et là, c’est vraiment très très chaud). Evidemment, les portes sont beaucoup plus courtes (quelques minutes seulement) et le travail plus intense. Mais on aura l’occasion d’en reparler.

N’hésitez pas à me laisser vos questions ou vos remarques en commentaires, c’est toujours un plaisir de lire vos retours 🙂

Belle semaine à tous!!!

 

Catégories : Culture et traditions, Curando el alma, México antiguo | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Cantona

Alors comme je vous disais dans le post de bonne année, nous avons ouvert 2013 avec une visite à la zone archéologique de Cantona, qui est à environ 120 km de la maison. Oui oui, Cantona, comme Eric Cantona, oh p*tain c*n!

Eh bien la zone a fait son entrée dans mon top trois des zones archéologiques favorites du pays… C’est vraiment super agréable comme endroit, et très très grand. Tellement grand qu’on n’en a pas fait le tour complet (on se désêchait et mourrait de faim). Et aujourd’hui je lisais qu’il n’y a que 10% de la zone qui est découverte. Et même que, même que, d’autres pensent qu’un seul petit pourcent a été mis au jour. Vous imaginez!

Cantona

Cantona

La ville a connu son apogée entre 600 à 1000 ap. JC, où elle était une des villes les plus peuplées alors que Teotihuacán était sur le déclin, et avant d’être abandonnée vers 1050 ap. JC du fait des changements climatiques qui ont asséché la région. Sa superficie était d’environ 15km2, et jusqu’à aujourd’hui les archéologues ont découvert environ 500 rues et 3000 patios d’habitation.

Rues de Cantona

Rues de Cantona

Quand on s’y balade, on a l’impression d’être dans une forteresse.

Cantona

Cantona

Ce qui est particulier sur le site de Cantona, c’est le nombre de jeux de pelote. Pour le moment ils en ont découvert 24, ce qui souligne l’importance qui était donnée aux cérémonies religieuses.

Ce qui attire également l’attention, c’est que les constructions n’ont pas de ciment, ce n’est finalement que des pierres assemblées et empilées les unes sur les autres… Super bien fait et très résistant même un millénaire plus tard!

Cantona

Cantona

La balade était donc super agréable, à l’ombre tantôt des pins, tantôt des cactus… et de belles suées quand l’ombre n’était pas de la partie!

Cantona

Cantona

Cantona

Cantona

Cantona

Cantona

Un peu de repos!...

Un peu de repos!…

Cantona

Cantona

Cantona

Cantona

 

Mon acolyte et moi!  :-)

Mon acolyte et moi! 🙂

Voilà pour notre visite à Cantona! On s’est dit que l’on y retournerai pour voir ce que l’on n’a pas vu, et pour y pique-niquer. Mais ça sentait bon!!! Ça sentait bon le pin, on se serait cru dans les forêts des Landes!!! Hmmm!!!!

Belle fin de semaine à tous et à toutes! Pour nous ce sera repos à la maison! Youpi!!! Enfin, repos, repos, début d’année est synonyme de clôture de l’année qui vient de s’achever au boulot de Ro, du coup pour lui ce ne sera pas si repos que ça .. A la même période l’an dernier il rentrait à 2h du matin du bureau… Croisons les doigts pour que cette année soit plus tranquille!!!

A très vite pour de nouvelles aventures!

Catégories : Lieux, México antiguo | Étiquettes : , , , , , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.