Articles tagués : chanson

El Guerrero (La canción del perdón)

Bonjour à tous,

Je vous laisse ici une chanson de Kike Pinto, un merveilleux maestro du Pérou. La chanson s’appelle El Guerrero (le guerrier), la chanson du pardon.

Quand j’ai physiquement connu Kike Pinto, il y a quelques mois lors d’un festival à Mexico, il nous a expliqué que cette chanson lui était apparue en rêves. Je vous la traduis ci-dessous:

Sur un chemin de chimères, sur un chemin de liberté,

cherchant les vers d’une poésie, cherchant les rêves de la vérité.

En alerte et en silence, temoin muet

de la moindre tentative du cruel ennemi,

l’ouïe attentive, le pas décidé, l’oeil vivace, s’avance un guerrier.

Pardonnant la faim, pardonnant le froid,

Pardonne la fatigue, la soif et la lassitude,

Pardonnant la peur, pardonne l’offense,

Pardonne l’oubli, pardonne l’absence

Et en embrassant la Terre, pardonne ta mère,

Et priant vers le ciel pardonne ton père,

Et à la personne que tu as aimé, mais qui ne t’a jamais aimé en retour,

À la douleur, au temps, et enfin à toi-même.

Pardonne la main qui a fait tant de mal,

Pardonne la bouche qui a dit tant de mal,

Pardonne les moqueries, pardonne la tromperie,

Pardonne les doutes, pardonne les maux,

Et à présent, l’âme calme et le corps conscient,

Le coeur vaillant et l’esprit présent,

A la fin du chemin, fort et puissant,

Affronte le destin, et triomphe sur la mort…

Por un camino De fantasía
Por un camino De libertad
Buscando los versos Para una poesía
Buscando los sueños De la verdad
Alerta en silencio Cual mudo testigo
Del más leve intento Del cruel enemigo
El oído atento El paso certero
El ojo despierto Avanza un guerrero

Perdonando al hambre Perdonando al frío
Perdona el cansancio La sed y el hastío
Perdonando al miedo Perdona la ofensa
Perdona el olvido Perdona la ausencia
Y besando la tierra Perdona a tu madre
Y rezándole al cielo Perdona a tu padre
Y al ser que quisiste Y nunca te quiso
Al dolor y al tiempo Y al fin a ti mismo

Perdona a la mano Que tanto mal hizo
Perdona a la boca Que tanto maldijo
Perdona las burlas Perdona el engaño
Perdona las dudas Perdona los daños
Y ya el alma en calma El cuerpo consciente
Corazón valiente Y mente presente
Al fin del camino Poderoso y fuerte
Enfrenta al destino Y vence a la muerte

Bonne fin de semaine à tous! A très bientôt! 🙂

Catégories : Curando el alma, Musique | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

México en la piel

Bonjour à tous!

Alors vous aurez peut-être noté que mon blog a changé de titre, que ce n’est plus « une güerita en México » mais « México en la piel ».

J’ai souhaité changer parce que depuis que nous avons déménagé à Cholula plus personne ne m’appelle güerita alors bien que je sois toujours aussi güerita avec ma peau blanchette, mes cheveux blonds et mes yeux bleus, éh bien ca me sortirai presque de la tête de tellement que les gens oublient de me le rappeler  🙂

Ensuite « México en la piel » c’est vraiment ce que je ressens en vivant ici, que c’est plus que vivre à tel endroit, c’est aussi en être complètement imprégnée.

« México en la piel » ca pourrait presque être l’hymne national mexicain tellement tout le monde, absolument tout le monde petit ou grand connait cette chanson par coeur.

Alors la voici:

Sur la video je sais que certains d’entre vous reconnaitront des lieux familiers 🙂

À 1’54 vous reconnaitrez Cholula!!! Bon à l’époque où l’église n’était pas aussi jolie que ce qu’elle est aujourd’hui…

Voici les paroles traduites pour les non-hispanophones:

« Comme un regard fait à Sonora
Vêtu de la mer de Cozumel
Avec la couleur du soleil sur tout le corps
C’est comme ça que l’on a le Mexique dans la peau. 

Comme la bonne tequila de cette terre
Ou comme un ami de Yucatan
Et les broderies à Aguascalientes
Ou la laine tissée à Teotitlán.

C’est comme ça que l’on sent le Mexique, c’est comme ça que l’on sent le Mexique,

Comme des lèvres sur la peau
C’est comme ça que le Mexique t’enveloppe, c’est à ça qu’a goût le Mexique
C’est comme ça que l’on a le Mexique dans la peau. 

Comme voir la Sierra de Chihuahua
Ou l’artisanat de San Miguel
Gravir la colline de la Silla
C’est comme ça que l’on a le Mexique dans la peau. 

Comme être accompagné par des mariachis
Pour faire pleurer cette chanson
Qui dans le sud se joue au marimba

Et dans le nord, à l’accordéon. 

C’est comme ça que l’on sent le Mexique, c’est comme ça que l’on sent le Mexique,

Comme des lèvres sur la peau
C’est comme ça que le Mexique t’enveloppe, c’est à ça qu’a goût le Mexique
C’est comme ça que l’on a le Mexique dans la peau. 

Comme un bon sarape (poncho mexicain) de Saltillo
Comme une Bienvenue à Veracruz
Avec l’émotion d’un baiser en face à face
C’est comme ça que l’on a le Mexique dans la peau. 

Comme contempler la mer des Caraïbes
Découvrir un beau lever de soleil
avoir la brise fraîche de Morelia
La lune qui caresse une femme. 

C’est comme ça que l’on sent le Mexique, c’est comme ça que l’on sent le Mexique,

Comme des lèvres sur la peau
C’est comme ça que le Mexique t’enveloppe, c’est à ça qu’a goût le Mexique
C’est comme ça que l’on a le Mexique dans la peau. »

Donc voilà, tout ca pour dire et crier haut et fort:

México te llevo en la piel!!!

Catégories : Culture et traditions, Le quotidien | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.