Articles tagués : artisanat

Parc, bateau et poisson frit, coucher de soleil

Coucou tout le monde!

Alors comme je vous l’expliquais dans le précédent post, jeudi nous avons voulu aller voir le village englouti de Paricutín mais la route était barrée… Donc on a choisi d’aller visiter le Parc National d’Uruapan, et on n’a pas été déçus!!! Jungle, cascades, chaleur et tranquillité étaient de la partie. Et les fleurs de Floripondio aussi!

Floripondio

C’était vraiment de toute beauté! En plus vu que c’était en semaine, il n’y avait vraiment pas grand monde et c’était super agréable. On passait de pont en pont,

De pont en pont…

de cascade en cascade,

De cascade en cascade…

et de point d’eau en point d’eau.

Parc National Uruapan

Suite à cette belle balade, nous sommes rentrés sur Pátzcuaro et comme il était assez tôt, nous avons pris le bateau direction Janitzio…

C’est partiiiiiiiiii!!!!

…le village situé sur une des îles du lac de Pátzcuaro.

Janitzio vu depuis le bateau

On a même eu droit a un super concert dans le bateau!  🙂

Lanchas en Janitzio  🙂

A Janitzio, pas grand chose à faire si ce n’est monter jusqu’au monument à Morelos (un des héros de l’Indépendance mexicaine) qui se trouve en haut de l’île. Les ruelles sont très efficaces pour « las pompas » (les fesses).

Ruelle de Janitzio

Belle suée pour monter mais la vue vaut le détour!

Lac de Pátzcuaro

On peut même visiter l’intérieur du monument…

L’intérieur du Monument à Morelos

Le village pue la poiscaille et tous les trois mètres on trouve des vendeurs de “charales”, des petits poissons frits et re-frits dans de l’huile presque noire qui gicle dans la rue et qui rend le trajet très très glissant (pour mieux s’arrêter devant les magasins de souvenirs?)

Charales de Janitzio

Puis après la redescente, une bonne michelada (bière, jus de citron, sel et piment) et on était prêts pour repartir!

Au retour nous sommes restés à flâner dans Pátzcuaro, qui jusqu’alors nous avait paru assez banal, sauf que… en prenant le temps de nous balader dans les ruelles, on est vraiment tombés amoureux de ce petit village.

Il y a notamment « la casa de los 11 patios » (La maison des 11 patios), qui couvre pratiquement une ruelle à elle seule, avec… onze patios reliés les uns aux autres, avec dans chaque patio des petits magasins d’artisanat michoacano.

La ruelle de la Casa de los 11 patios

Des patios…

Des fontaines…

Des fleurs…

De jolies boîtes à bijoux faites main…

Dans le Michoacán on trouve beaucoup d’artisanat avec des papillons comme ceux peints sur la boîte, car cet état mexicain est sur la route de la migration des papillons monarques.

Papillons monarques

Et puis pour en revenir à notre visite de Pátzcuaro, nous avons pu voir la danse traditionnelle du Viejito (du petit vieux) sur la place du village…

Danza del Viejito

C’est une danse traditionnelle Purépecha (pour voir en action, c’est ici), qui généralement se danse lors de la Nochebuena, le 24 décembre au soir.

On a eu aussi un superbe coucher de soleil…

Coucher de soleil sur Pátzcuaro

Dans mon prochain post je vous raconterai nos péripéties pour accéder au village enseveli.

En attendant, portez-vous bien, et à très bientôt!

Catégories : Culture et traditions, Lieux | Étiquettes : , , , , , , , , | Poster un commentaire

Vochol

Au Mexique vous verrez énormément de « vochos » (à prononcer bot’choss), qui sont les cocc’ de chez Volkswagen. Car ils sont fabriqués entre autre au Mexique, juste à quelques kilomètres de la maison, entre Cholula et Puebla.

Vocho taxi

Les Huichols sont un groupe ethnique de la région de Tepic, Nayarit, au Mexique. Il font beaucoup d’artisanat, en perles notamment.

Huichola

Vous me direz…

Mais quel rapport entre les deux???

Ce à quoi je vous répondrai:

Eh bien l’art!!!

Eh oui car Vocho + Huichol = VOCHOL!!!!

Le Vochol de face

Toute la superficie est recouverte… de perles!

…vu de haut…

Vochol

Comme vous voyez, même les jantes sont décorées!

Détail

Joli rétro!

Détail avant

Et même l’intérieur est décoré, le tableau de bord en perles et les sièges avec les broderies huicholes.

Intérieur du Vochol

Il a été terminé fin 2010 après 4.760 heures de travail par 8 artisans Huichols, 2.277.000 perles -ce qui équivaut à 90 kilos-, et 16 kilos de résine pour fixer le tout (résine résistant à 200°C).

Le Vochol a été fait pour promouvoir l’art Huichol au Mexique et à travers le monde (le Vochol a déjà été exposé dans de nombreux pays).

Voilà pour la petite parenthèse culturelle et colorée!

Belle fin de semaine à tous et à très vite pour de nouvelles aventures!

Catégories : Culture et traditions | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.