México antiguo

Le dimanche à San Isidro, c’est le jour du Temazcal!

Comme le dit la chanson (enfin presque!), le dimanche à San Isidro, c’est le jour du Temazcal!!!

Et alors du coup, j’ai pris plein de photos pour vous raconter l’histoire de ce rituel pré-hispanique que j’aime tellement.

Le Temazcal, c’est une espèce de sauna des temps anciens, sauf que c’est pas tout à fait ça non plus… En fait, le Temazcal, c’est ce que l’on appelle en anglais sweatlodge, ou tente de sudation (??? pas très sure de mon frañol sur le coup!).

C’est comme un igloo, en toile ou en pierres, dans lequel on met des pierres volcaniques chauffées au feu (et trèèèès très chaudes), sur lesquelles on verse de l’eau mélangée avec des plantes (romarin, eucalyptus, lavande ou autres). Dans la tradition préhispanique, le Temazcal représente le ventre de la Terre-Mère. On y rentre, et le rituel se fait dans l’obscurité complète.

Comme le sauna, le Temazcal a des vertus de purification de par la transpiration excessive qu’il provoque. En plus des vertus physiques de purification, le Temazcal est aussi utilisé pour ses vertus psychiques: il permet une guérison émotionnelle (par les chants et les cercles de parole), une fortification de l’esprit et du corps (de par la « mise à l’épreuve » due à la chaleur).

Le rituel de Temazcal se divise en plusieurs étapes:

  • le chant d’ouverture,
  • le rituel en lui même, à l’intérieur du Temazcal, qui se divise en 4 « portes » (je vous explique ça dans quelques minutes)
  • le chant de fermeture.

J’ai cherché dans le blog, et visiblement je ne vous l’avais jamais expliqué, mais dans la cosmovision pré-hispanique, tout se divise en 4 rumbos, 4 directions, comme les 4 points cardinaux. Selon la cosmovision, chaque rumbo a sa propre force et sa propre énergie. Son propre élément (eau, vent, terre, feu), sa propre couleur (noir, blanc, jaune ou bleu, et rouge), sa propre divinité préhispanique, ses propres caractéristiques en termes de caractère, vertus, etc… D’où la division du rituel en 4 portes.

20181125_110653

La structure du Temazcal


Le trou que vous voyez au centre du Temazcal, c’est l’endroit où on met les pierres une fois chauffées. Nous, on s’assiéra tout autour 🙂

Ce que je trouve chouette à ce Temazcal, c’est qu’on met tous la main à la pâte…

On compte les pierres…

On chauffe 52 pierres pour le Temazcal, qui seront divisées durant les 4 portes (13 pierres par porte, 52 étant le « chiffre clé » du cycle solaire).
20181125_112203_hdr

On (enfin, ils…) coupent le bois…

20181125_110834

On prépare le feu et on accomode les pierres dessus…

En moyenne, on chauffe les pierres deux heures…

Pendant ce temps, on prépare l’eau avec les plantes dedans…

Les pierres chauffent et pendant ce temps, ça papote… 🙂

L’étape finale… on met la cape!

Avant d’entrer dans le temazcal, on salue les 4 rumbos avec ce chant:

Hermano del Oriente te invito al Temazcal, 

Honrando al Gran Creador en cada oración 

(Frère de l’Est je t’invite au Temazcal, honorant le Grand Créateur dans chaque prière)

Hermano del Sur te invito al Temazcal, 

Honrando a la Familia en cada oración 
(Frère du Sud je t’invite au Temazcal, honorant la Famille dans chaque prière)

Hermano del Poniente te invito al Temazcal, 

Honrando a los Amigos en cada oración 

(Frère de l’Ouest je t’invite au Temazcal, honorant les Amis dans chaque prière)

Hermano del Norte te invito al Temazcal, 

Honrando a mi Alma en cada oración 

(Frère du Nord je t’invite au Temazcal, honorant mon Âme dans chaque prière)

Hermano Universo te invito al Temazcal,

Honrando a la Creación en cada oración

(Frère Univers je t’invite au Temazcal, honorant la Création dans chaque prière)

Madrecita Tierra te invito al Temazcal,

Honrando a la Vida en cada oración

(Terre Mère je t’invite au Temazcal, honorant la Vie dans chaque prière)

Abuelito Fuego te invito al Temazcal,

Honrando tu trabajo en cada oración

(Ancètre Feu je t’invite au Temazcal, honorant ton travail dans chaque prière)

Ensuite, on entre chacun notre tour dans le Temazcal, on s’installe en cercle, on met les 13 premières pierres, on referme la bâche, et c’est parti! 

Durant la première porte, on travaille la partie du Divin, de Dieu, ou peu importe son nom, avec des chants. Chaque porte dure environ, hmmm… vingt minutes je dirais, bien qu’on perd complètement la notion du temps. Pendant les chants, ou les temps de silence, la personne qui dirige le Temazcal verse l’eau sur les pierres. On ouvre ensuite la porte (on lève la bâche à l’entrée), on met 13 autres pierres, on referme, et commence la deuxième porte, durant laquelle on travaille sur la Famille. Troisième porte, 13 autres pierres, les amis et le couple, quatrième porte, les 13 pierres restantes, et on travaille notre Être intérieur.

Fin du Temazcal, le repos du guerrier 🙂

Quand le Temazcal finit, on sort un par un et on se donne un grand abrazo (on se prend dans les bras), puis on chante le chant de clôture (le même, sauf qu’au lieu de dire Te invito al Temazcal, on dit Terminò el Temazcal – le Temazcal est terminé).

Après ça, on est bons pour faire un grooooooos dodo!!!

Sauf qu’en fait, après ce Temazcal (qui est le Temazcal Familial, ouvert à tous, petits et grands, ce qui le rend super convivial), on reste faire le Temazcal de Guerreros (Temazcal des Guerriers), qui fait partie de la préparation à la Recherche de Vision (Vision Quest en anglais), ce qui fera l’objet d’un autre post. La différence entre ces deux Temazcal, c’est que dans celui de Guerreros, on met les 52 pierres dès le début (et là, c’est vraiment très très chaud). Evidemment, les portes sont beaucoup plus courtes (quelques minutes seulement) et le travail plus intense. Mais on aura l’occasion d’en reparler.

N’hésitez pas à me laisser vos questions ou vos remarques en commentaires, c’est toujours un plaisir de lire vos retours 🙂

Belle semaine à tous!!!

 

Catégories : Culture et traditions, Curando el alma, México antiguo | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Un petit post? :)

Bonjour à tous!

Voici le post de nouvelles trimestrielles hahaha!!! Désolée pour le retard, mais ce n’est pas faute d’avoir pensé à vous tout ce temps!

Alors quoi de neuf… Eh bien c’est la fin des vacances! Enfin, demain lundi je n’ai pas cours non plus, donc la reprise ca sera mardi. Après… quasiment quatre semaines de vacances! Vous direz que j’exagère (enfin, ca c’est surtout ma boss qui le dirait, je sais bien que vous pensez que j’ai eu bien raison!), en fait j’avais pris deux semaines et demi, car Luis, notre maestro végétaliste du Pérou venait nous rendre visite, du coup il n’y avait pas moyen que je bosse! Puis à la fin des vacances que j’avais demandées, il se trouve que c’était le début de la semana santa, et l’école a fermé. Oh bein c’est balo, pues ni modo, a seguir con las vacaciones!

Donc Luis est arrivé le 10 mars (je vous passe les détails du voyage, avec les contrôles anti-drogues et multiples examens et interrogatoires…), et c’est parti pour deux semaines et demi de pur apprentissage et connaissances en sa présence.

On avait deux cérémonies de prévues sur Guadalajara le premier week-end, puis deux autres près de la ville de Mexico le week-end suivant.

Le premier week-end, sur Guadalajara, un froid!!! Je vous raconte même pas!!! Pluie, vent, froid! Et vu que là-bas il fait beaucoup plus chaud que par chez nous, bein on n’avait pas vraiment prévu autre chose que maillots de bain, petits t-shirts et pantalons en toile… oups! Enfin rien de bien grave, on a enfilé plusieurs couches et on s’en est sortis.

Les cérémonies ont été vraiment magiques… Incroyable tout ce que j’ai appris en faisant les cérémonies aux côtés de Lucho, puis franchement c’était une fierté de diriger les cérémonies avec lui. Mais bref, voici quelques photos…

Groupe du vendredi

Groupe du vendredi

Groupe du samedi

Groupe du samedi

Malgré tout on s’est quand même mis aux eaux thermales du coin le vendredi matin, avec un minimum du corps hors de l’eau car ca caillait, mais ca nous a bien requinqués!

Le dimanche, nous sommes allés visiter Guadalajara (je ne connaissais pas), éh bien c’est fort joli! Et il y avait peu de monde, normal avec le froid et la pluie qu’il faisait!

Promenons-nous sous la pluie!

Promenons-nous sous la pluie!

Le lundi, nous sommes repartis, direction Teotihuacan! On a trouvé une petite posada dans la zone archéologique, avec un chouette jardin et vue sur les pyramides, que demande le peuple?

Mardi, visite et crapahutage touuuuuuute la journée, de l’ouverture jusqu’à la fermeture du site!

Teotihuacan

Teotihuacan

La pyramide du Soleil

La pyramide du Soleil

Teotihuacan

Teotihuacan

D’ailleurs, pour ceux qui connaissent Teotihuacan, je dois vous annocer que… la pointe metallique du sommet de la pyramide du Soleil n’est plus! Ils l’ont recouverte, cimentée les salopards!!! 😦

Autophoto!

Autophoto!

Le mardi, direction Cholula au petit matin, puis visite touuuuuute la journée!

Convento

Convento

La zone archéologique

La zone archéologique

Cholula

Cholula

Luis dans les tunnels de la pyramide

Luis dans les tunnels de la pyramide

Une belle balade, vous vous en doutez 🙂

Le jeudi, nous sommes partis sur Amatlán, pour être sur place, frais et dispos pour la cérémonie du vendredi. Et vraiment, cet endroit où nous faisons les cérémonies, est de toute beauté. Deux grands groupes nous attendaient, pour le vendredi et le samedi, de 42 personnes chacun.

Discussions

Discussions avec Luis

Repas

Petit dèj

Groupe du vendredi

Groupe du vendredi

Con el buen Luis

Con el buen Luis

Groupe du samedi

Groupe du samedi

Et figurez-vous que nous avions un planning bien établi pour le séjour de Luis, où l’on pensait aller à Oaxaca. Finalement, la ville de Oaxaca était assiégée par les professeurs en grève, avec contrôles, paramilitaires et tout le toutim, du coup on a annulé. En discutant avec Manuel, celui qui gère le centre écotouristique d’Amatlán, il nous raconte les lieux sacrés des alentours (car c’est là où est né Quetzalcoatl, une si ce n’est la plus grande des divinités préhispaniques), du coup on s’est dit, ok on va passer quelques jours là et faire des balades.

Entretemps, des amis, Nadia et Victor, nous avaient invités à leur maison de campagne à quelques kilomètres de là, pour nous reposer après le cycle de cérémonies. Nous y sommes donc allés le dimanche, jusqu’au lundi. Au programme farniente au bord et dans la piscine, et grandes discussions.

Vacances, ahora sí!

Vacances, ahora sí!

Nous pensions aller visiter le site de Xochicalco, non loin de là, où il y a des temples et des pyramides avec des gravures de rencontres des grands curanderos préhispaniques (d’Amérique du Nord, du Mexique, et d’Amérique du Sud, Incas etc…), qui se réunissent à cet endroit pour faire genre des colloques sur l’astronomie et les sciences. Sauf que, pas de bol là non plus, en achetant des fruits au marché, on tombe sur le journal local avec en première page, grève des employés de l’Institut National d’Antropologie, qui bloquaient toutes les routes d’accès au site!

M’enfin plein de bonnes idées, nous décidons donc d’aller passer une journée au parc Izta-Popo!

Nous sommes donc repartis le lundi direction Cholula. Sur la route, un orage que ca faisait longtemps que j’en avais pas vu des comme ca, on a même vu un palmier avec des branches en feu, la foudre tombait vraiment à côté de nous, on roulait à 30 et on n’y voyait pas à deux mêtres… Mais nous sommes bien arrivés!

Après une bonne mais courte nuit de sommeil, nous voilà partis direction le parc national Iztaccihuatl-Popocatépetl.

Et forcément, avec la méga tempête de la veille, le Popo était super enneigé!

Le Popo super enneigé!

Le Popo super enneigé!

On accède au Parc National par une route de plusieurs kilomètres de chemin de terre, mais franchement, ca vaut vraiment le coup, la forêt, la fraicheur, et le Popo qui se découvre au détour de chaque virage…

Le Popo

Le Popo

Nous avons laissé la voiture peu après l’entrée du Parc, puis nous avons commencé à marcher. Tout doux hein, parce que mine de rien, on était à 4 000 m d’altitude, et on allait continuer de monter…

La montée à l'Izta

La montée à l’Izta

Yeahhhh!

Yeahhhh!

La vue!!!

La vue!!!

Une fois arrivés à notre petit coin tranquille, il ne nous restait plus qu’à profiter de la splendeur du paysage devant nos yeux. Ah et aussi à jouer du tambour et chanter des chansons à ces belles montagnes!

Cantando

Cantando

Malgré le ciel qui semble un peu gris sur les photos, on a eu une belle journée et la vue en direction du Popo était bien dégagée. En cadeau, on a eu un bon paquet d’exhalations en direct, c’était vraiment un spectacle magnifique!

Tamborcito!

Tamborcito!

Izta-Popo

Izta-Popo

Puis le soir, retour sur Amatlán!

Au programme, balades, piscine, repos!

Le premier jour, nous sommes allés à la Poza Sagrada de Quetalcoatl, qui est comme un « étang » (pas vraiment mais je ne sais pas comment le traduire), comme un bassin naturel, où Quetzalcoátl avait été baptisé et où il a été identifié comme divinité (pour vous la faire rapide).

Eh bien on a crapahuté de 9 heures du matin jusqu’à 5h de l’aprèm. Avec quelques pauses, bien sûr 🙂

Caminantes

Caminantes

Manuel, qui nous accompagnait, nous a fait faire le tour des arbres sacrés du coin. Et on en a vus 6 des 7 (le septième était sur une autre montagne). Chacun avec son histoire, de très très vieux arbres, qui étrangement étaient verts et feuillus alors que tout autour était sec sec sec. Bon on a eu un problème avec la carte mémoire du téléphone de Ro et on a perdu pas mal de photos 😦

La Poza Sagrada

La Poza Sagrada

Coucou!

Coucou!

Après les balades, de bons ploufs raffraîchissants et à dormir, comme Luis dit si bien, « Como foca apaleada », c’est à dire comme un phoque battu à coups de bâtons (l’expression est horrible mais effectivement on dormait bien comme focas apaleadas).

Le lendemain, ils sont partis entre hommes au Cerro de la ventana, quant à moi je suis restée au centre pour ne pas forcer trop mon genou abîmé, étant donné qu’il allait y avoir une partie à escalader entre les rocher et tout… Mais enfin je les épiais depuis le mirador du centre, avec les jumelles que Manuel m’avait prêtées 🙂

Atardecer

Atardecer (cliquer pour agrandir)

Luis dans le soleil du soir

Luis dans le soleil du soir

Discussions du soir

Discussions du soir

Le lendemain, direction la ville de Mexico pour la der des der avant le départ de Luis. On avait comme plan d’aller au Templo Mayor, les ruines de l’ancienne ville de Mexico-Tenochtitlán… Là encore, sabotage! Ils filmaient le dernier james Bond, du coup le centre-ville était fermé! Ni modo, on est partis au Musée d’Antropologie, puis ensuite on avait filé rencart aux copains qui voulaient dire un dernier au revoir à Luis, à Coyoacan.

Despedida Luis

Despedida Luis

Nous sommes rentrés tôt chez les parents de Ro, sauf que nous sommes arrivés tard… hahaha!!! Deux heures pour faire… huit kilomètres… arf!

À 2h30 du petit matin, tous debout! Direction l’aéroport…

Adiós Luis!!! :'(

Adiós Luis!!! 😥

Bon sur la photo on sourit mais la vérité c’est qu’on était tristes que Luis s’en aille (enfin, moi tout du moins), snirf!

Et bon bein depuis, on est rentrés à la maison et on se repose!

J’espère que vous allez tous bien! Je vous dirais presque à dans trois mois, mais j’espère bien déconner en le disant!

Abrazosssss a todos!!!!!

Catégories : Le quotidien, Lieux, México antiguo, Non classé | Étiquettes : , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Un week-end à Amatlán

Bonjour à tous!

Alors ce week-end, nous avions organisé une cérémonie d’Ayahuasca dans le merveilleux, que dis-je, magique village de Amatlán de Quetzalcoatl.

Amatlán est considéré comme un lieu sacré, car entouré de ses montagnes boisées, il a été le berceau, il y a 3000 ans, de la naissance de Cé Acatl Topiltzin Quetzalcoatl, une des principales divinités, si ce n’est la plus grande, de l’histoire mésoaméricaine, le Serpent Emplumé.

Quetzalcoatl

Quetzalcoatl

« Cé Acatl » signifie 1-Roseau, le jour de sa naissance, « Topiltzin » signifie Notre seigneur, notre prince, et « Quetzalcoatl », le serpent-quetzal.

Et l’endroit, comme je vous le disais, est tout simplement magique.

Le groupe était formé de 39 participants, plus Ro et moi. Parmi eux il y avait une petite vingtaine de nouveaux, tous très très sympatiques, dont deux photographes professionels dont je ne résiste pas à l’envie de vous partager les photos!

Apus

Apus

Zopilote

Zopilote

Lubelulita

Lubelulita

Coucher de soleil

Coucher de soleil

Et alors en plus d’être dans ce cadre paradisiaque, nous avons eu droit, après ce beau coucher de soleil, à… la pleine Lune, énorme et brillante, dont la montée derrière les montagne paraissait le lever du jour…

La belle Lune

La belle Lune

Mais voilà il était l’heure d’ouvrir la longue nuit qui nous attendait!

Derniers détails...

Derniers détails…

Préparation

Préparation

La cérémonie s’est très, très bien passée et tout le monde était heureux des apprentissages de la nuit. Nous sommes restés à discuter après la cérémonie, pour ma part jusqu’à presque six heures du matin. Mais il fallait bien dormir car le lendemain matin, nous attendait un délicieux et frugal petit déjeûner, avec des enfrijoladas d’épinards et requesón. Les enfrijoladas, ce sont des tortillas farcies dans ce cas d’épinards et requesón (un fromage doux délicieux), baignée dans une sauce de haricots noirs… un vrai délice!

Le délicieux petit dèj

Le délicieux petit dèj

Avec ca, des fruits frais avec de la carambole

Salade de fruits jolie jolie jolie

Salade de fruits jolie jolie jolie

Tout aussi délieux, et avec des viennoiseries, bien sûr, et du thé maison, de goyave, entre autres… Et le repas de la veille était tout aussi délicieux!

Le centre où nous étions est un centre écotouristique, référencé dans le réseau de tourisme indigène, et ce sont des petites dames des communautés avoisinantes qui préparent le repas avec leurs fruits et légumes du jardin, et je vous raconte pas le goût, une explosion de saveurs en bouche!

Petit dèj

Petit dèj

Après le petit dèj, nous avons fait la traditionnelle photo de groupe…

Le groupe!

Le groupe!

Ayllu Masikunapa!!!

Ayllu Masikunapa!!!

Petit à petit les participants ont pris le chemin du retour, après de longues embrassades…

Maricha!

Maricha!

Avec un groupe d’une dizaine d’irréductibles participants, nous sommes allés faire une petite ballade à Tepoztlán, et avons mangé dans notre restau favori… Los Colorines!!!

Un dernier repas et puis s'en va!

Un dernier repas et puis s’en va!

Après quoi nous sommes repartis doucement sur Cholula. Arrivés à la maison vers 20h, à 21h nous étions au lit, kaput!!!

Prêts pour attaquer l’avant dernière semaine de l’année à l’école, le coeur gros tout rempli d’amour, d’amitié, de rires et de tendresse…

J’espère que vous allez tous bien!

Eh, vous savez qu’aujourd’hui c’est l’anniversaire de la soeur la plus géniale du monde mondial? La mienne!!! Même que je l’aime fort, même que je ne la changerai pour rien au monde, même qu’elle me manque énormément!… Ma soeurette d’amour, je t’envoie encore plein de bisous, très bon anniversaire, t’es la plus forte!!! 😉

Joyeux anniversaire, et que tu sois heureuse jusqu'à tes 3000 ans!

Joyeux anniversaire, et que tu sois heureuse jusqu’à tes 3000 ans!

A bientôt!!! 🙂

 

Catégories : Curando el alma, Gastronomie, Lieux, México antiguo | Étiquettes : , , , , | 2 Commentaires

Propulsé par WordPress.com.