Culture et traditions

Le dimanche à San Isidro, c’est le jour du Temazcal!

Comme le dit la chanson (enfin presque!), le dimanche à San Isidro, c’est le jour du Temazcal!!!

Et alors du coup, j’ai pris plein de photos pour vous raconter l’histoire de ce rituel pré-hispanique que j’aime tellement.

Le Temazcal, c’est une espèce de sauna des temps anciens, sauf que c’est pas tout à fait ça non plus… En fait, le Temazcal, c’est ce que l’on appelle en anglais sweatlodge, ou tente de sudation (??? pas très sure de mon frañol sur le coup!).

C’est comme un igloo, en toile ou en pierres, dans lequel on met des pierres volcaniques chauffées au feu (et trèèèès très chaudes), sur lesquelles on verse de l’eau mélangée avec des plantes (romarin, eucalyptus, lavande ou autres). Dans la tradition préhispanique, le Temazcal représente le ventre de la Terre-Mère. On y rentre, et le rituel se fait dans l’obscurité complète.

Comme le sauna, le Temazcal a des vertus de purification de par la transpiration excessive qu’il provoque. En plus des vertus physiques de purification, le Temazcal est aussi utilisé pour ses vertus psychiques: il permet une guérison émotionnelle (par les chants et les cercles de parole), une fortification de l’esprit et du corps (de par la « mise à l’épreuve » due à la chaleur).

Le rituel de Temazcal se divise en plusieurs étapes:

  • le chant d’ouverture,
  • le rituel en lui même, à l’intérieur du Temazcal, qui se divise en 4 « portes » (je vous explique ça dans quelques minutes)
  • le chant de fermeture.

J’ai cherché dans le blog, et visiblement je ne vous l’avais jamais expliqué, mais dans la cosmovision pré-hispanique, tout se divise en 4 rumbos, 4 directions, comme les 4 points cardinaux. Selon la cosmovision, chaque rumbo a sa propre force et sa propre énergie. Son propre élément (eau, vent, terre, feu), sa propre couleur (noir, blanc, jaune ou bleu, et rouge), sa propre divinité préhispanique, ses propres caractéristiques en termes de caractère, vertus, etc… D’où la division du rituel en 4 portes.

20181125_110653

La structure du Temazcal


Le trou que vous voyez au centre du Temazcal, c’est l’endroit où on met les pierres une fois chauffées. Nous, on s’assiéra tout autour 🙂

Ce que je trouve chouette à ce Temazcal, c’est qu’on met tous la main à la pâte…

On compte les pierres…

On chauffe 52 pierres pour le Temazcal, qui seront divisées durant les 4 portes (13 pierres par porte, 52 étant le « chiffre clé » du cycle solaire).
20181125_112203_hdr

On (enfin, ils…) coupent le bois…

20181125_110834

On prépare le feu et on accomode les pierres dessus…

En moyenne, on chauffe les pierres deux heures…

Pendant ce temps, on prépare l’eau avec les plantes dedans…

Les pierres chauffent et pendant ce temps, ça papote… 🙂

L’étape finale… on met la cape!

Avant d’entrer dans le temazcal, on salue les 4 rumbos avec ce chant:

Hermano del Oriente te invito al Temazcal, 

Honrando al Gran Creador en cada oración 

(Frère de l’Est je t’invite au Temazcal, honorant le Grand Créateur dans chaque prière)

Hermano del Sur te invito al Temazcal, 

Honrando a la Familia en cada oración 
(Frère du Sud je t’invite au Temazcal, honorant la Famille dans chaque prière)

Hermano del Poniente te invito al Temazcal, 

Honrando a los Amigos en cada oración 

(Frère de l’Ouest je t’invite au Temazcal, honorant les Amis dans chaque prière)

Hermano del Norte te invito al Temazcal, 

Honrando a mi Alma en cada oración 

(Frère du Nord je t’invite au Temazcal, honorant mon Âme dans chaque prière)

Hermano Universo te invito al Temazcal,

Honrando a la Creación en cada oración

(Frère Univers je t’invite au Temazcal, honorant la Création dans chaque prière)

Madrecita Tierra te invito al Temazcal,

Honrando a la Vida en cada oración

(Terre Mère je t’invite au Temazcal, honorant la Vie dans chaque prière)

Abuelito Fuego te invito al Temazcal,

Honrando tu trabajo en cada oración

(Ancètre Feu je t’invite au Temazcal, honorant ton travail dans chaque prière)

Ensuite, on entre chacun notre tour dans le Temazcal, on s’installe en cercle, on met les 13 premières pierres, on referme la bâche, et c’est parti! 

Durant la première porte, on travaille la partie du Divin, de Dieu, ou peu importe son nom, avec des chants. Chaque porte dure environ, hmmm… vingt minutes je dirais, bien qu’on perd complètement la notion du temps. Pendant les chants, ou les temps de silence, la personne qui dirige le Temazcal verse l’eau sur les pierres. On ouvre ensuite la porte (on lève la bâche à l’entrée), on met 13 autres pierres, on referme, et commence la deuxième porte, durant laquelle on travaille sur la Famille. Troisième porte, 13 autres pierres, les amis et le couple, quatrième porte, les 13 pierres restantes, et on travaille notre Être intérieur.

Fin du Temazcal, le repos du guerrier 🙂

Quand le Temazcal finit, on sort un par un et on se donne un grand abrazo (on se prend dans les bras), puis on chante le chant de clôture (le même, sauf qu’au lieu de dire Te invito al Temazcal, on dit Terminò el Temazcal – le Temazcal est terminé).

Après ça, on est bons pour faire un grooooooos dodo!!!

Sauf qu’en fait, après ce Temazcal (qui est le Temazcal Familial, ouvert à tous, petits et grands, ce qui le rend super convivial), on reste faire le Temazcal de Guerreros (Temazcal des Guerriers), qui fait partie de la préparation à la Recherche de Vision (Vision Quest en anglais), ce qui fera l’objet d’un autre post. La différence entre ces deux Temazcal, c’est que dans celui de Guerreros, on met les 52 pierres dès le début (et là, c’est vraiment très très chaud). Evidemment, les portes sont beaucoup plus courtes (quelques minutes seulement) et le travail plus intense. Mais on aura l’occasion d’en reparler.

N’hésitez pas à me laisser vos questions ou vos remarques en commentaires, c’est toujours un plaisir de lire vos retours 🙂

Belle semaine à tous!!!

 

Catégories : Culture et traditions, Curando el alma, México antiguo | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Chile, mon amour!

Je pense que je vous l’avais déjà dit, mais… saviez-vous qu’ici au Mexique on met du chile partout? Le chile, c’est le piment.

Dans la nourriture, bien sûr, sur les tacos, les chips, dans la bière, avec le mezcal, sur les fruits, sur les légumes crus, dans les bonbons, les sucettes…

Et là, je viens de m’envoyer genre 500kg d’ananas avec du piment dessus, et je crois que je dois être une des personnes les plus heureuses du monde, en cet instant.

Piña con Chile <3

Piña con Chile ❤

Catégories : Culture et traditions, Gastronomie, Le quotidien | Étiquettes : , , , | Poster un commentaire

Vacances, sweet vacances…

Ca y est!!! Ce sont les vacances!!! Depuis jeudi soir me voilà de repos pour presque trois semaines, jusqu’au mardi 7 janvier. Ca me fait vraiment bizarre, je suis plus habituée aux vacances, mais enfin, je vais pas me plaindre! 🙂 Etant donnée que nous sommes cette année orphelins, sans parents, ni soeur, Ro et moi, nous partons demain passer noël dans la belle ville de Oaxaca. Nous gâter les yeux et le palais!

Qui dit vacances, dit repos, relax, copains, ciné, activités manuelles, et dernièrement, je me suis lancée dans les mandalas! Envie de dessiner, peindre, et même tisser, et voilà le(s) résultat(s).

Mon premier mandala

Préparation du dessin...

Préparation du dessin…

Prêt pour la phase peinture!

Prêt pour la phase peinture!

Peinture en cours...

Peinture en cours…

Et voilà!

Et voilà!

Il représente les quatre éléments, avec au centre l’eau, puis l’air, puis la terre et enfin le feu.

J’en ai fait un autre hier soir…

Mandala 2

Mandala 2

Mandala 2

Mandala 2

Mandala 2

Mandala 2

Mandala 2

Mandala 2

J’en ai aussi fait en laine…

Le premier...

Le premier…

... et le deuxième!

… et le deuxième!

Donc me voilà bien occupée durant mon temps libre!

Ce week-end nous sommes allés sur Mexico pour le repas de noël des copains. On a été dans une cantina, qui, pour changer, n’était pas la Coyoacana. Et on se disait… on est mal habitués avec la Coyoacana, parce que toutes les autres cantines nous paraissent nules! Enfin on a tout de même passé un moment fort sympatique 🙂

Photo de famille :-)

Photo de famille 🙂

Et en sortant de là, figurez-vous que… on est allés en boite!!! Ma toute première boite mexicaine! Eh bien ca valait le détour, je vous le dis! On est allés dans une boîte de musique années 70 à 90 avec de la vieille disco bien kitsh. Il y avait des cercles de danse, avec des gars de sécu pour s’assurer qu’il n’y avait que deux danseurs par cercle, qui controlaient qui y entrait et qui en sortait, et les gens se battaient presque pour y danser!!! Les chorés c’était vraiment génial, les gens se lâchaient vraiment, mais c’était du super sérieux à la fois, certains faisaient des grands écarts, les ailes de papillon, il y avait les débardeurs en maille fluo, les shorts à paillettes, c’était vraiment trop bien!

Sur la video vous pourrez voir sur certains instants le type de chorés auxquelles on a eu droit…

Top délire méga groove!

Top délire méga groove!

Et voilà pour les dernières nouvelles!

Je vous souhaite à tous et toutes un joyeux noël et d’excellentes fêtes de fin d’année. A très bientôt pour les prochaines photos et le prochain récit de notre petit séjour Oaxaqueño!

Bons bisous à tous!

Nacimiento huichol

Nacimiento huichol

Catégories : Culture et traditions, Curando el alma | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Propulsé par WordPress.com.