Huachicol mon amour!

Avez-vous entendu parler du huachicol? Non? Rien d’étonnant…

Alors le huachicol, c’est ZE problème en ce moment au Mexique: la rupture de stock de combustible. Mais comment ça? A cause du vol de carburant, et de la lutte contre la corruption.

Je vous explique rapidement…

Depuis de nombreuses années, et sous couvert des quatre derniers présidents, les huachicoleros volent le carburant et le revendent… aux propres stations essence! Les conduits d’essence ont été perforés, et de là, les huachicoleros se servent allègrement. C’est comme si votre voisin installait un robinet sur votre canalisation d’eau pour avoir de l’eau gratuite. Ici, c’est pareil, mais avec l’essence.

daños-campo

Le prélèvement à la source, à la mode mexicaine!

Et ça a pris de telles proportions que par exemple, dans l’état voisin de Guanajuato, 80% de l’essence distribuée est issue du huachicol. Sur 5 litres que vous mettez dans votre réservoir, 4 proviennent du recel de carburant.

Notre nouveau président, Andrés Manuel Lopez Obrador, a décidé de faire du ménage là-dedans. Donc pour mettre fin à tout ça, il ferme le robinet à la source des conduits, recherche les robinets clandestins, et répare.

Le résultat: voilà déjà deux semaines que nous sommes en pénurie d’essence dans de nombreux états (bein oui, quand il nous manque 3/4 d’approvisionnement, forcément, ça s’en ressent). Du coup, plein de stations sont fermées, celles qui ont de l’essence sont prises d’assaut, et les gens font plusieurs heures de queue pour mettre 20 ou 30 litres dans le réservoir (le maximum autorisé actuellement).

On fait tirer ce qu’on a, on évite de prendre la voiture et on favorise les pieds, le covoit’, le vélo, les transports en commun. Et c’est pas plus mal de changer de rythme et de routine 🙂 En plus, ciao ciao la pollution!

C’est quand même impressionnant à voir, on dirait les films catastrophe, vous voyez le genre? Il y a même des gens qui se battent dans les files des stations essence…

Donc on a fait tirer tant qu’on a pu ce qu’on avait dans la voiture mais amendonné il a fallu, nous aussi, aller mettre de l’essence. Et ça, c’était dimanche! Et voici l’aventure…

22 heures, on part de la maison en recherche d’essence. On prend des coussins, des couvertures, et bien sûr, l’ukulele! On va à la station de l’avenue Tapalpa, proche de la maison. Pas d’essence, mais une file est formée, d’environ 5 véhicules. On se dit, on va voir à la prochaine, au cas où ils distribueraient. La prochaine, fermée. La suivante, une file de véhicules de plusieurs centaines de mètres et pas de distribution en cours. On décide de revenir à Tapalpa. La file n’a pas vraiment augmenté, on éteint la voiture, on papote, on sort et on joue un peu d’ukulelé. Les gens vont voir à la station, parlent avec les employés qui ne savent pas nous dire si la citerne va venir, et si oui, à quelle heure. On décide d’attendre malgré tout. Environ 45mn plus tard, un monsieur passe et nous dit « Avenue Cruz del Sur il y a une distribution en cours, il y a environ 40 minutes de queue mais il y a de l’essence ». On décide d’y aller. Effectivement, la queue est longue mais ça avance bien malgré tout. On économise l’essence, Miguel pousse la voiture, on avance et on voit la station essence au loin. Après environ 30mn de queue, on arrive à hauteur d’une dame, qui nous remet un bon pour pouvoir mettre de l’essence, elle nous dit qu’il reste 20 bons avant que l’essence ne se termine. On rit de joie, finalement on s’en sort plutôt pas mal!!! On continue d’avancer. Dix minutes plus tard, s’avance vers nous un monsieur vêti du costume G500 (la station essence), qui nous dit « je suis vraiment désolée, on n’a plus d’essence, vous voulez bien nous rendre le bon? ». Et là, on rit à nouveau, mais plutôt de désaroi hahaha!!! Retour au plan A, Tapalpa.

La file est plus longue, on se remet en bout, on éteint la voiture et on attend. On installe la tablette, on regarde un épisode de série, Miguel s’endort et moi je sane. Il est environ deux heures du matin. J’installe mon oreiller, la couverture, et me détends. Je m’endors presque, lorsque le bruit du passage d’un camion me réveille… raté, c’est un camion de Bonafont (les bidons d’eau). J’essaie de m’endormir, tant bien que mal entre le froid et le bruit des voitures. Re-un camion un peu plus tard… Youpiiiii, c’est une citerne de Pemex, le Total mexicain!!! Je regarde si elle s’arrête à la station essence, oui!!! Je réveille Miguel « la citerne est là! la citerne est là!!! C’est bon, ils vont nous servir! ». On attend quelques minutes, on voit la citerne repartir, mais pas de mouvement. Miguel sort de la voiture et va à la station. Ils ont bien été livrés, mais il n’y a que deux employés, qui expliquent que la station ouvrira à six heures, au petit matin. Les gens râlent et demandent qu’ils nous ouvrent, expliquant que pour la plupart d’entre nous, ça fait plus de 5h qu’on attend (la file est d’une bonne trentaine de véhicules). Impossible, il nous faudra attendre 6h du matin. Il est 3h.

Retour à la voiture, on met le réveil pour 6h et on s’endort. On a été servis à 6h30. Retour à la maison la tête dans le &%@§ à casi 7h du mat avec deux heures de sommeil dans le gosier. Mais on a bien rigolé!

50558636_10156897379596870_313554285012975616_n

Chabada bada, chabada bada!

Pourquoi payer un hôtel de luxe quand on peut passer une nuit romantique dans une voiture en attendant qu’ouvre la station essence? 🙂

Catégories : Le quotidien | Étiquettes : , , | Poster un commentaire

Décembre en vrac

Tout d’abord, très bonne année à vous tous qui me suivez ou passez par là par hasard.

Que l’année 2019 vous soit douce et remplie de bonnes surprises 🙂

Alors voici le rapport, en vrac, du mois de décembre…

On a joué dans une Cantina (un bar-restau) avec le collectif VOICE dans le cadre du « Bazar pour la bonne cause ». Le Collectif VOICE, c’est une bande de potes multi-disciplines dont on fait partie. Il y a de la peinture, de la sculpture, de la céramique, de la musique, et on a organisé cet évènement pour récolter des fonds afin d’aider un ami à nous à financer un lourd traitement médical.

La soirée s’est très bien déroulée, l’endroit était très sympa, les gens relax et l’expo aussi chouette que variée.

On a apporté notre pierre à l’édifice en nous achetant une peinture de Daniela Quinteros 🙂 Alors Daniela est une amie de Miguel qui est sourde-muette et qui peint et dessine depuis son plus jeune âge. Je pense qu’elle doit avoir même pas 25 ans, c’est elle qui se trouve à côté de Miguel sur la photo du collectif ci-dessus. Elle a depuis toujours des voyages astraux, qu’elle raconte dans ses peintures. Déjà, en soi, je trouve ses peintures impressionantes, mais alors quand on lit l’histoire, ça leur donne encore une autre perspective.

Le tableau que l’on a acheté, c’est la deuxième photo, le tableau gris et jaune (vous pouvez cliquer sur l’image pour l’agrandir). Je vous retranscris l’explication:

« Maestro Zahnss (Jehiekiero -cha):

Lors d’un voyage astral, je suis arrivée sur une planète de couleur blanche et bleu turquoie. J’ai atterri dans un temple avec de nombreuses voûtes. Ne voyant personne, j’ai crié « Hola », « Sesi », « Hello », « Gou », « Tgo », « Isk » (bonjour dans plusieurs langues). J’ai fait quelques pas et j’ai vu un Être de lumière et je me suis approchée de lui. Il était très grand. Il mesurait plus de deux mètres de haut et sa peau était très blanche. Ses mains n’avaient que quatre doigts.

Je lui ai demandé son nom et il m’a répondu « Jehiekiero -cha ». Il m’a demandé de reculer d’un pas et il a commencé à faire des mouvements avec ses mains. Elevant sa vibration, Jehiekiero a commencé à léviter. Ses cheveux bougeaient avec les rais de lumière qui émanaient de son corps. Des sphères de lumière sortaient de son cou et au centre de sa poitrine a jailli une sphère très brillante avec un oeil au milieu. Il a commencé à parler et m’a transmis le message de connecter notre esprit avec toutes les sphères (chakras) jusqu’à connecter avec notre coeur. Cette vibration d’amour, nous devons l’émaner au quotidien dans chaque activité que l’on fait. Terminant de transmettre son message, il a fermé les yeux et quelques secondes plus tard, il les a ouverts à nouveau et à cet instant, la sphère de lumière avec l’oeil a émit un rai plus intense de lumière qui illumina tout le temple et me ramena à mon corps physique »

Si jamais vous souhaitez en découvrir plus, je vous invite à chercher Daniela sur Facebook ou instagram comme Daniela Quinteros.

Après ça, je suis allée passer deux jours à Mexico, voir les copines et mettre les fiches à jour comme on dit! Et pour la petite anecdote, le cactus de la salle de bains de mon amie Andy est tombé et j’ai voulu le rattraper, sauf que… voilà le résultat!!!

img_20181221_113106_639

Aoutch!!!

Puis je suis rentrée à Guadalajara car c’était déjà Noël!

img_20181225_162845_969

Feliz Navidad!!!

On a fait le 24 en famille, c’était très agréable, il faisait doux et c’était bien de retrouver les cousins, oncles et tantes.

Et il faut dire qu’on s’est pris quand même quelques jours de farniente. On n’a pas bougé mais on a bien profité de la famille. Le père de Miguel travaille loin et ne vient qu’une à deux fois par mois, alors on a passé un maximum de temps avec ma belle-famille… et c’était vraiment bien!

Pour le réveillon, on prend les mêmes et on recommence!

20190101_013515

La famille!

Et un petit gif des cousins (et du grand-père) pour la route 🙂

ezgif-2-4fd68e8d172c

Couchés à 4h du mat, tous levés à presque midi, puis papotage et réchauffe des plats jusqu’à 19 heures… blurp!

Il faudra que je vous raconte que nous sommes allés samedi dernier à une cérémonie de tipi, guidée par un indien Navajo. Mais c’est une histoire un peu longue et un peu particulière qui fera l’objet d’un post séparé. Mais un avant-goût tout de même 😉

screenshot_2019-01-01-04-14-33-1

Le Tipi!

 

A très bientôt!!!

Catégories : akun, Famille, Le quotidien | Étiquettes : , , , , | Poster un commentaire

Joyeux Hanoucca!!!

Une petite chanson à la sauce Akun pour célébrer Hanoucca?

Hine Ma Tov, qui est en fait le psaume 133…

« Hinneh mah Tov umah naʿiym

sheveth aḥiym gam yaḥadh »

Auquel on ajoute la traduction en espagnol…

« Cuan bella y cuan dulce cosa es

El vivir los hermanos en unión »

(Qu’il est beau et doux de vivre unis comme des frères)

Voilà! Maintenant vous pouvez chanter avec nous! 😉

Catégories : Non classé | Poster un commentaire

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.